L’Abitibi-Témiscamingue, territoire d’art et de culture

Actualités culturelles

À compter du 20 juin, trois nouvelles expositions au Centre d'exposition d'Amos

  • Imprimer
  • Envoyer par courrier

31 mai 2019


Annie P. Gosselin

© Annie P. Gosselin

Communiqué

Pour diffusion immédiate

 

Amos, le 22 mai 2019 – Trois nouvelles expositions sont présentées au Centre d’exposition d’Amos lors d’un vernissage qui aura lieu le jeudi 20 juin à 17 h, et ce, en présence de la majorité des artistes de l’Atelier les Mille Feuilles et de Mme Annie Paulhus Gosselin.

• Matrices…d’elles-mêmes – ATELIER LES MILLE FEUILLES
• Mille constellations – ATELIER LES MILLE FEUILLES
• Mariages obligés – ANNIE PAULHUS GOSSELIN

L’été sera principalement sous le signe de l’art imprimé!

Dans la grande salle jusqu’au 1er septembre – MATRICES… D’ELLES-MÊMES

Sous le commissariat de Yolaine Lefebvre, douze graveur(e)s membres de l’Atelier les Mille Feuilles se sont regroupés pour confronter les « pratiques dogmatiques » régissant la création de matrices, développées au fil des siècles dans le but de parfaire l’impression des estampes sur papier. Le résultat final obtenu, les matrices restent habituellement dans l’ombre du produit fini. Cette exposition veut altérer cette tradition en présentant des matrices détournées du rôle de génitrice et mettant de l’avant leur processus de création. Ces matrices ont pris de l’ampleur et outrepassent les formats conditionnés généralement par la presse ou le papier. Fortes de ce nouveau rôle « d’œuvre matricielle » en 3D, elles révèlent plusieurs facettes inexplorées du monde de l’art imprimé. Dans cette exposition, les matrices ne s’impriment pas sur papier, mais invitent le regardeur à faire l’expérience de devenir eux-mêmes la surface sensible sur laquelle les données artistiques se traduisent, se gravent.

On y retrouve les œuvres de Christiane Baillargeon, Louis Brien, Céline J. Dallaire, Brigitte B. Gagnon, Violaine Lafortune, Yolaine Lefebvre, Lee Lovsin, Armande Ouellet, Roger Pelerin, Micheline Plante, Joanne Poitras et Isabelle Roby.

Cette exposition a été réalisée grâce au soutien financier du Conseil des arts et des lettres du Québec et de la Ville de Rouyn-Noranda

Dans les petites salles jusqu’au 4 aout – MILLE CONSTELLATIONS et MARIAGES OBLIGÉS

De tous les temps, les hommes ont scruté le ciel pour y rechercher des signes divins, pour se guider la nuit, pour naviguer quand il n’y avait aucun autre repère visuel ou tout simplement pour rêver. Chaque civilisation a eu sa cartographie primitive du ciel. Des groupements d'étoiles dessinent des figures géométriques, que les astronomes appellent constellations. Parmi elles, douze sont particulières parce qu'elles sont dans le plan de la rotation des planètes de notre système solaire autour de son étoile. Du point de vue astrologique, on les nomme les signes du zodiaque. Un collectif de huit artistes, membres de l’Atelier les Mille Feuilles, est réuni dans l’exposition Mille constellations pour relever le défi, parce que déjà fortement imagés, de créer une nouvelle imagerie des signes du zodiaque. On y retrouve des œuvres de Danielle Boutin Turgeon, Louis Brien, Céline J. Dallaire, Brigitte B. Gagnon, Roger Pelerin, Micheline Plante, Joanne Poitras et Isabelle Roby.

Avec Mariages obligés Annie Paulhus Gosselin nous plonge au cœur de son processus de création, elle qui ne considère pas les listes comme de simples énumérations verticales, mais bien comme des univers construits, complets, complexes... Si les listes orientent les actions de l’artiste au quotidien, elles s’invitent aussi dans sa pratique, s’imposant en tant que matière première et source de réflexion. L’artiste force l’union de listes sans lien apparent pour en extraire des rejetons inattendus, ayant quelque chose de neuf à exprimer. Qu'obtient-on en accouplant la liste des épidémies du XXIe siècle à celle des paradis fiscaux? Quelle progéniture attendre d’une étreinte entre les personnages de la Bible et les marques de cigarettes de la compagnie Imperal Tobacco Canada? Irrévérencieuse et surprenante, cette exposition va dans tous les sens, explorant tantôt la féminité, l’actualité, l’absurdité, la célébrité, l’humanité et encore.

Annie Paulhus Gosselin est une artiste en début de pratique qui a habité la région dans la dernière décennie et où elle a amorcé une formation en arts visuels. L’exposition Mariages obligés propose une nouvelle série d’œuvres de facture similaire à l’exposition Je suis désemparée, s.v.p. communiquez avec moi, la première parution publique de l’artiste présentée à L’Écart à Rouyn-Noranda en 2017.

Ces expositions sont accessibles selon l’horaire suivant
Mardi de 9 h à 12 h et 13 h 30 à 17 h
Mercredi au vendredi, de 13 h 30 à 17 h et de 19 h à 21 h
Samedi et dimanche, de 13 h à 17 h.
Entrée libre

Le Centre d’exposition d’Amos bénéficie du soutien financier du Conseil des arts et des lettres du Québec

-30-

Site Web

Télécharger le communiqué

Source

Marianne Trudel

Centre d'exposition d'Amos

exposition@amos.quebec


819-732-6070

Retour


Nouvelle précédente Nouvelle suivante
Nous joindre

150, Avenue du Lac
Rouyn-Noranda (Québec)
J9X 4N5

Téléphone : 819.764.9511
Sans frais : 1.877.764.9511
Télécopieur : 819.764.6375
info@ccat.qc.ca