L’Abitibi-Témiscamingue, territoire d’art et de culture

Actualités culturelles

COVID-19 : DES PERTES ÉCONOMIQUES POUR LE MILIEU CULTUREL ET BIEN PLUS ENCORE

  • Imprimer
  • Envoyer par courrier

2 avril 2020


COMMUNIQUÉ - POUR DIFFUSION IMMÉDIATE

COVID-19 : DES PERTES ÉCONOMIQUES POUR LE MILIEU CULTUREL ET BIEN PLUS ENCORE

Rouyn-Noranda, le 2 avril 2020 - Une semaine avant l’ensemble du Québec, tout le milieu culturel était déjà en pause. Afin de mesurer les impacts de cet arrêt prolongé des activités artistiques et culturelles, le Conseil de la culture de l’Abitibi-Témiscamingue a fait circuler un sondage dont les réponses permettent de détecter les impacts non seulement financiers mais également ceux qui concernent la vitalité culturelle et les habitudes de consommation.

Ce sondage couvre la période du 14 au 30 mars. Nous vous en dévoilons les faits saillants. Les résultats complets sont plus bas.

105 répondants en provenance des 5 MRC ont rempli le sondage. De ce nombre, 54 % sont des organismes et 46 % des travailleurs autonomes (artistes, techniciens ou travailleurs culturels). Plus de 65 % des répondants n’obtiennent aucun financement du provincial ou du fédéral.

Impacts économiques

Évidemment, l’impact financier est très important pour le milieu artistique et culturel. Les répondants mentionnent notamment l’annulation de contrats, du personnel mis à pied et des pertes de revenus des boutiques qui ont dû fermer. Au cours de ces 2 dernières semaines, 37 % des répondants ont subi des pertes financières de 2 000 $ et moins; pour 34 % d’entre eux, elles varient entre 2 001 $ et 10 000 $, alors que 29 % les évaluent à 10 000 $ et plus. Des mesures des gouvernements provincial et fédéral se mettent actuellement en place pour compenser ces pertes. Le CCAT suivra de près ce dossier pour s’assurer que le milieu culturel, constitué d’une clientèle atypique formée de nombreux travailleurs autonomes et d’OBNL, puisse bénéficier de ce soutien. Les artistes et les organismes sont en attente depuis 2 semaines déjà et sont inquiets. Voici un commentaire d’une répondante :

C’est un très mauvais moment à passer. En tant que travailleuse autonome, je suis habituée à travailler fort et à me relever les manches souvent, mais dans cette situation, je demeure bouche bée…

Impact sur la vitalité culturelle et artistique de la région

Un impact significatif relevé dans ce sondage concerne la perte de la vitalité culturelle et artistique de notre région. Plus de 670 activités, spectacles, expositions, etc., ont été annulés. Pour certains, ces annulations de spectacles ou de contrats ont une incidence directe sur la vie de l’œuvre, sur la carrière de l’artiste ou sur celle de l’organisme. Ces activités ne pourront pas toutes être reportées. Certains nous ont aussi signifié que la situation aura une incidence sur la survie de leur organisation ou de leur carrière artistique. Enfin, même si pour certains cela permet d’accélérer la planification ou la réalisation de certains projets, pour d’autres, le confinement ne permet pas de travailler avec d’autres artistes ou encore de créer et de produire avec des enfants à la maison. Une répondante résume ainsi les conséquences :

Ça sera un trou dans notre cv, pas de diffusion et pas de production en cours…

Impacts sur les habitudes de consommation culturelles

Enfin, même si le milieu ne peut nous transmettre de données quantifiables, des inquiétudes sont palpables concernant l’impact des mesures de la COVID-19 sur les habitudes de consommation culturelle. Des interrogations sont soulevées: L’arrêt prolongé des sorties culturelles et artistiques (pour des spectacles, pour l’emprunt de livres, pour aller suivre un cours, etc.) aura-t-il un impact à long terme lors de la reprise des activités? D’autres questionnements concernent le calendrier de reprise des événements, les mesures concernant les regroupements de personnes et les capacités économiques qu’auront les consommateurs à participer à de telles activités culturelles et artistiques une fois les mesures de confinement annulées.

Le Conseil de la culture de l’Abitibi-Témiscamingue demeure à l’écoute de ces inquiétudes et s’assure de suivre la situation de près. Il poursuivra son travail de représentation et de soutien aux artistes et aux organismes artistiques et culturels face aux défis qu’ils rencontreront en cette période incertaine.

-30-

Source :
Nancy Ross, responsable des communications (com@ccat.qc.ca)

Pour les entrevues:
Geneviève Béland, présidente
genevieve.beland@ville.valdor.qc.ca
819-354-1391

Résultats complets du sondage des impacts de la COVID-19 sur le milieu culturel

Conscient des conséquences dramatiques du report ou de l'annulation de l'ensemble des évènements culturels et artistiques de la région, le Conseil de la culture de l'Abitibi-Témiscamingue a fait circuler un sondage du 17 au 25 mars, invitant les artistes et les organismes à documenter les impacts des mesures prises par le gouvernement du Québec sur leurs activités. Voici un historique de ces mesures gouvernementales :

● 13 mars : interdiction de rassemblement dans des salles de plus de 250 personnes
● 15 mars : fermeture de tous les lieux culturels publics (bibliothèques, centres d’exposition, lieux d’interprétation, etc.)
● 24 mars : fermeture de leurs portes au public pour les entreprises et organismes non essentiels.

Les questions du sondage portaient sur les impacts vécus entre le 14 et le 30 mars 2020 seulement.

Profil des répondants

● Nombre de répondants : 105 personnes
● 54 % d’organismes
● 46 % d’artistes, travailleurs culturels, techniciens, etc.

Provenance

● 12 % MRC d’Abitibi
● 7 % MRC d’Abitibi-Ouest
● 53 % Rouyn-Noranda
● 8 % MRC de Témiscamingue
● 20 % MRC de la Vallée-de-l’Or

Financement obtenu par le provincial :
● 64 % des répondants n’obtiennent aucun financement du provincial
● 32 % des répondants reçoivent du financement du provincial
De ces 32 % qui obtiennent du financement du provincial :
● 16 % en obtiennent du ministère de la Culture et des Communications (MCC)
● 14 % du Conseil des arts et des lettres du Québec (CALQ)
● 3 % de la Société de développement des entreprises culturelles (SODEC)


Financement du fédéral :
● 85 % des répondants ne reçoivent aucun financement du fédéral
● 15 % des répondants obtiennent du financement du fédéral (principalement du Conseil des arts du Canada et de Patrimoine Canada)
Financement privé (commandites, sociofinancement, etc.)
● 53 % des répondants n’en obtenaient aucun
● 32 % des répondants en obtenaient

679 activités, évènements ou contrats ont été affectés.

Impacts financiers pour la période du 14 au 30 mars 2020
● 37 % des répondants ont subi des pertes de 2 000 $ et moins
● 19 % des répondants ont subi des pertes financières entre 2 001 $ et 5 000 $
● 15 % des répondants ont subi des pertes financières entre 5 001 $ et 10 000 $
● 11 % des répondants ont subi des pertes financières entre 10 001 $ et 20 000 $
● 7 % des répondants ont subi des pertes financières entre 20 001 $ et 30 000 $
● 11 % des répondants ont subi des pertes financières de 30 001 $ et plus

Pour les répondants, le calcul global représente des pertes financières de près de 1,5 million de dollars*
*Calcul basé sur la perte médiane de chaque tranche de perte

 

Principaux impacts relevés:

Économiques
● Annulation des contrats pour les expositions, les spectacles, les activités littéraires;
● Perte de contrats par l’annulation des ateliers scolaire, des sorties scolaires;
● Perte de revenus d’entrées pour les spectacles, les cinémas, les activités culturelles et artistiques, les évènements qui sont annulés;
● Licenciement de personnel;
● Fermeture de boutiques qui vendaient des produits culturels;
● Remboursement des frais d’inscription pour les cours de dessin, de musique, de danse qui doivent être annulés;
● Perte financière pour des contrats à l’international;
● Perte de revenus de commandites;
● Si les fermetures se poursuivent jusqu’à l’été, il y aura un gros impact pour certains artistes et des organismes en patrimoine (Maison Dumulon, École du rang 2 d’Authier, etc.).


Vitalité culturelle et artistique
● Diminution de la production avec les enfants à la maison, impossibilité de créer avec d’autres artistes, d’autres organisations;
● Impact sur la vie des œuvres (festivals annulés, lancements de livre annulés, expositions présentées dans des lieux vides, etc.)
● Précarité pour l’avenir de certains organismes;
● Carrières de certains artistes en péril;
● Incertitude au sujet de l’avenir de spectacles (reportés ou pas), contrats respectés ou pas, etc.
● Difficulté à prendre des décisions pour l’avenir;
● Grand vide dans le curriculum.
Habitudes de vie sociales et culturelles
● Les nombreux cours de danse, de musique, de dessin qui sont annulés alors que nombre d’entre eux devaient présenter le fruit de leur travail aux parents;
● Impacts sur les prochaines inscriptions;
● Les habitudes de consommation culturelle sont complètement transformées (annulation des sorties culturelles, aucun emprunt de livres à la bibliothèque, etc.).









Site Web

Télécharger le communiqué

Source

Nancy Ross

Conseil de la culture de l'Abitibi-Témiscamingue

com@ccat.qc.ca


819-764-9511

Retour


Nouvelle précédente Nouvelle suivante
Nous joindre

150, Avenue du Lac
Rouyn-Noranda (Québec)
J9X 4N5

Téléphone : 819.764.9511
Sans frais : 1.877.764.9511
Télécopieur : 819.764.6375
info@ccat.qc.ca