L’Abitibi-Témiscamingue, territoire d’art et de culture

Actualités culturelles

Pleins feux sur les cinéastes régionaux !

  • Imprimer
  • Envoyer par courrier

30 septembre 2019


Communiqué

Pour diffusion immédiate

 

Rouyn-Noranda, le 26 septembre 2019 - Chaque année, la sélection des films qui prendront part à la programmation est un travail de longue haleine. Tous les métrages sont écoutés minutieusement et sont évalués pour tenter de ne récolter que la crème de la crème. Plusieurs cinéastes régionaux figurent à la programmation 2019; voici un avant-gout de leurs productions.


LES CHIENS-LOUPS
Dominic Leclerc
Samedi 26 octobre | 14 h | Séance gratuite Desjardins

Depuis plus d’une dizaine d’années, Dominic Leclerc cumule les projets artistiques et cinématographiques. Après avoir réalisé des reportages partout au Québec dans le cadre d’un concours, il s’installe dans sa région natale et signe plusieurs œuvres numériques. Il travaille également à titre de réalisateur, de directeur de la photographie et de monteur. En 2013, Leclerc réalise son premier long métrage, Alex marche à l'amour, avec le comédien Alexandre Castonguay. Les Chiens-loups, son deuxième projet d'envergure, est l'occasion pour le réalisateur de travailler à nouveau avec son grand ami.

« Qui du chien ou du loup sommes-nous? »

Alexandre Castonguay, comédien, réalise une résidence d'artiste de six mois, dans le cadre du programme La culture à l'école, à l'école primaire Notre-Dame-de-Protection de Rouyn-Noranda. Sa démarche s'est axée autour de la fable de Jean de La Fontaine Le loup et le chien et s'est déclinée en divers ateliers participatifs. Remplis de sens et de poésie, les enfants partagent leur propre vision de la liberté et de l'inégalité sociale au fil de diverses réflexions. Un film aux multiples personnages où se rencontrent plusieurs réalités.

*****

LE DERNIER NATAQ
Lisette Marcotte
Dimanche 27 octobre | 13 h | Bloc 3

Lisette Marcotte est une scénariste et réalisatrice québécoise originaire de Rouyn-Noranda. En 1998, son documentaire Entre les larmes et l'espoir reçoit le prix du meilleur film canadien au festival Vues d'Afrique. En 2006, elle signe La démocratie au Congo, un documentaire présenté à l'ONU dans le cadre d'une mission pour la paix, ainsi que DINO LAB, un docufiction qui sera traduit et diffusé dans plus de 40 pays. En 2008, Trisomie 21, Défi Pérou est primé dans quelques festivals au Québec, dont le Festival du cinéma international en Abitibi-Témiscamingue. Elle remporte également en 2013 le Gémeaux de la meilleure réalisation pour la série documentaire La reine du foyer.

« Un film qui met en relief l'importance culturelle de Richard Desjardins »

Richard Desjardins a écrit une œuvre magistrale, Nataq. Dans ce documentaire, Lisette Marcotte part à la recherche de l’esprit du lieu où ils sont tous deux nés. Le fil d'Ariane sur lequel se construit le film est la réalisation d'une murale créée en hommage à la poésie de Desjardins à Rouyn-Noranda. Ce tournage a permis à la réalisatrice de rencontrer les principaux acteurs culturels de la capitale mondiale du cuivre ainsi que Richard Desjardins. Vingt ans après L'erreur boréale, il nous fait part de ses réflexions sur les grands enjeux environnementaux et de son amour pour sa terre natale.

*****

PAPA
Madeleine Arcand
Dimanche 27 octobre | 18 h 30 | Bloc 4 - Soirée LEBLEU

Madeleine Arcand est originaire de Rouyn-Noranda et a habité sur l'avenue Murdoch jusqu'à son départ pour des études universitaires en communication et cinéma. Détentrice d'une maitrise en vulgarisation des arts et des sciences de l'Université de Versailles, elle a animé et réalisé nombre de projets télévisuels. Parmi ceux-ci, notons Transsibérien, mon amour (Évasion) et Art public (ARTV). Elle est aujourd’hui à la tête de la boite de production vidéo La Petite Boîte de Prod. Madeleine Arcand a également fait partie de l'équipe de journalistes culturels d’Ici Radio-Canada Première durant de nombreuses années, en plus de signer deux livres pour enfants aux Éditions Ulysse.

« Parce que peut-être, un jour, il sera trop tard »

Florence (Maxime Morin) se rend, comme à l'habitude, voir son père (Giorgio Cazzaro) atteint d’Alzheimer. Mais ce n'est pas une journée comme les autres : elle a besoin de lui, de ses conseils. Florence tentera par tous les moyens de connecter avec son père et déballera tout ce qu’elle n’a jamais osé lui dire. Un récit émouvant où les deux acteurs nous partagent une détresse profonde et où les tristes réalités du monde adulte sont soulevées.

*****

GOD, BLOOD AND GASOLINE
Michelle Beaudoin et Marc-Antoine Jodoin
Lundi 28 octobre | 13 h | Bloc 5 - Après-midi Desjardins

God, Blood and Gasoline est le cinquième court métrage du duo que forment Michelle Beaudoin et Marc-Antoine Jodoin d'Amos. Il y a deux ans, l'équipe a fondé une compagnie de production vidéo appelé Bojo's Film. Depuis, ils ont scénarisé, dirigé et monté plus de cinqunante publicités pour les médias sociaux et sept court métrages ou vidéoclips. Leur première réalisation, Aperception, sortie sur Internet en 2016, signait le début de leur carrière.

« Visuel impressionnant, les cinéastes nous transportent dans un univers aride, onirique et sanglant »

Peu importe qui nous sommes, dans des situations désespérées, nous agissons tous avec une violence qui nous est inconnue, une violence provenant de cette part d’obscurité (François Bédard) en nous. Jane (Véronique Filion) se retrouve ainsi à devoir faire un sale boulot auquel elle ne peut se dérober. Le processus créatif de Beaudoin et Jodoin commence toujours à partir de la musique comme pièce centrale. Ils aiment aussi beaucoup intégrer une forme d'art physique, comme un sport, un domaine du cirque ou la danse pour exprimer leur histoire.

*****

BROTHERS FOR LIFE - MÉMOIRES D'UNE SAISON
Martin Guérin
Lundi 28 octobre | 18 h 30 | Bloc 6 - Soirée Desjardins

Martin Guérin vit et travaille à Rouyn-Noranda. Il a réalisé son premier documentaire sur les ventes de garage, Bric-à-brac (2003), son deuxième, Sortir du trou (2007), porte sur le retour sur scène du chanteur-mineur Réal V. Benoît. Il a également réalisé un documentaire sur le passage de Muhammad Ali en Abitibi (Voir Ali 2011) qui fut largement diffusé au Canada et aux États-Unis. Il a été récipiendaire de plusieurs bourses du CALQ et de la SODEC. Il œuvre à titre de cinéaste des Huskies de Rouyn-Noranda de la LHJMQ depuis 2014. Ses nombreuses vidéos pour les Huskies ont été visionnées plus de 300 000 fois sur diverses plateformes en plus d’avoir été projetées par le Musée canadien de l’histoire en 2017. Martin Guérin enseigne également le cinéma au Cégep de l’Abitibi-Témiscamingue et à l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue.

« Un accès privilégié aux coulisses d'une conquête sportive historique »

Brothers for life - mémoires d’une saison nous fait revivre l’extraordinaire saison des Huskies de Rouyn-Noranda s’étalant de septembre 2018 à mai 2019. Ce documentaire offre un accès intime et privilégié à la vie d’un groupe soudé autour d’un objectif. Nous traversons avec eux chacune des étapes ayant jalonné le parcours historique de la formation abitibienne.

*****

HABITER LE MOUVEMENT - UN RÉCIT EN 10 CHAPITRES
Béatriz Mediavilla
Mardi 29 octobre | 13 h | Bloc 5 - Après-midi Fonderie Horne

Artiste multidisciplinaire, Béatriz Mediavilla est née à Rouyn-Noranda, où elle habite toujours. Détentrice d’un baccalauréat et d’une maitrise en études cinématographiques, elle enseigne le cinéma au Cégep de l’Abitibi-Témiscamingue. Parallèlement, elle réalise en 2014 le documentaire Danse avec elles qui connait une belle réception. Il est présenté dans différents festivals à Montréal, à Québec, à Toronto et à Vancouver, mais également à Salamanque, à La Havane et à New York.

« Béatriz Mediavilla présente une oeuvre achevée qui reflète sa passion pour la danse »

En 2017, Thierry Thieû Niang, important chorégraphe français, part en tournée avec Cinédanse afin d’offrir des ateliers intergénérationnels à des non-danseurs. Habiter le mouvement est un voyage cinématographique où le geste réfléchi se confond dans cette grande chorégraphie humaine. Divisé en 10 chapitres, le long métrage porte une réflexion à la fois poétique et ludique sur la beauté des gestes du quotidien qui nous définissent comme êtres vivants. C’est aussi, en quelque sorte, un portrait de Thierry Thieû Niang à travers ses chorégraphies.

*****

LE DÉFI
Mélissa Major
Mercredi 30 octobre | 13 h | Bloc 9 - Après-midi Bell Média

Productrice, réalisatrice et fondatrice de Major Productions, Mélissa Major produit des œuvres à portée sociale. Bachelière en communications, profil cinéma, de l’Université du Québec À Montréal, elle travaille depuis 2002 comme pigiste en production. Tout récemment, elle a assuré la direction de production du documentaire Habiter le mouvement – un récit en 10 chapitres (2019). De 2012 à 2016, elle cumule de nombreux projets dans le milieu de la publicité, du corporatif, du documentaire et du vidéoclip à titre de directrice de production chez Productions Balbuzard. Le défi est son premier long métrage.

« Derrière l'exploit sportif, il y a ces hommes poussés par un objectif humain et toute la communauté qu'ils ont su mobiliser »

Ce documentaire dresse le portrait de Ian Clermont et de ses acolytes qui s'entrainent toute l'année en vue de participer à un défi de course d'endurance. Ils devront courir 105 kilomètres en une seule journée. Un regard humain sur les paradoxes en lien avec le dépassement et le don de soi.

 

-30-

Site Web

Télécharger le communiqué

Source

Claudelle Rivard

Festival du cinéma international en Abitibi-Témiscamingue

communication@festivalcinema.ca


819 762-6212

Retour


Nouvelle précédente Nouvelle suivante
Nous joindre

150, Avenue du Lac
Rouyn-Noranda (Québec)
J9X 4N5

Téléphone : 819.764.9511
Sans frais : 1.877.764.9511
Télécopieur : 819.764.6375
info@ccat.qc.ca