L’Abitibi-Témiscamingue, territoire d’art et de culture

Ma sélection

Aucune sélection pour le moment

Compléter ma demande

Ajouter à ma sélection

Marta Saenz de la Calzada

Artiste professionnel

632, rue Filiatrault

Rouyn-Noranda

J9X 5M7

Tél : 819 764-3994

martangelorum@yahoo.com

Télécharger le CV


Site Web

Youtube

  • Présentation
  • Services offerts
  • Portfolio
Disciplines
Littérature et conte, Théâtre
Champs d'activités
Contes, Écriture, Poésie, Interprétation/jeu
Présentation

Avec des contes fantastiques, des contes érotiques, et de légendes, cette conteuse a un bel éventail à proposer. Immigrée au Québec en 1969 en provenance d’une Espagne franquiste, c’est d’abord en tant qu’enseignante que Marta Saenz de la Calzada arrive en Abitibi-Témiscamingue. Portant en elle un bagage artistique très riche, le théâtre, la poésie et la peinture sont au cœur de son éducation et de sa vie.

Artiste polyvalente, Marta Saenz de la Calzada a interprété différents rôles. Depuis son arrivée au Québec, on a pu la voir dans Joualez-moi d'amour de Jean Barbeau en 1973, La femme rompue de Simone de Beauvoir en 1984, Couple ouvert à deux battants de Dario Fo en 1988, Albert N., ni homme ni femme d'Edwige Herbiet en 1994, Des petites choses pour l'eau, spectacle poétique conçu avec Jean-Guy Côté à partir de poèmes de trois poètes hispanophones en 1996, Du sexe? Ah, oui! Merci! de Dario Fo et Franca Rame en 2003 et 2005. Elle a animé pendant plusieurs années les soirées de «lipsync» au Cabaret de la dernière chance. Elle a participé à plusieurs éditions du Festival de contes et légendes de l'Abitibi-Témiscamingue et a conté dans de nombreux festivals au Québec.

Elle utilise ses différentes compétences (écriture, traduction, mise en scène, animation et interprétation) dans le milieu de l’éducation (elle fait partie des Artistes à l’école) et des services à la communauté avec ses contes et ses écrits. Membre du cercle de conteurs, elle réside à Rouyn-Noranda.

Formation

Voir le CV

Expérience

2012:"Venus d'ailleurs pour créer ici" :contes dans les écoles sur l'immigration.

Participation aux journées de la culture, "Légendes d'Abitibi" à la Résidence St Pierre

Participation au festival Mille et une lectures



2011: Festival "D'ici et d'ailleurs", Puget-Theniers, France

Journées de la Culture: Légendes d'Abitibi

"Le choc des valeurs": Théâtre Playback à Rouyn-Noranda et Val-

d'Or



2010 :Participation au Festival Montréal en lumière

Présentation du recueil de poèmes "Un Coeur de glace" (Fonds

des arts et de lettres de l'Abitibi-Témiscamingue)

Présentation de contes au Dimanche au parc à Ville-Marie

Participation à Lectures publiques - TUFUTUTUTUFU

Démarche artistique

Profondément latine et intense, elle aborde des œuvres engagées qui dénoncent des injustices sociales et qui prônent l’égalité des êtres humains: égalité des peuples, des sexes, des classes.

Son travail d’interprétation s’illustre surtout en théâtre, mais elle fait aussi des lectures, de la radio, de l’animation de l’improvisation et du conte.
Ayant le désir de s’inscrire aussi par la parole écrite, elle traduira des œuvres de poètes hispaniques (Vallejo, Gil de Biedma, Lilian Jimenez, Crémer, Saenz de la Calzada) et de poètes d’ici (Richard Desjardins) essayant toujours de favoriser le contact humain, l’échange entre les cultures québécoise et hispanophone.

Cette incursion dans le monde de la traduction l’amènera tout naturellement à l’écriture où elle explorera différents genres littéraires : nouvelles, contes, poésie. Elle a été distinguée dans ce dernier genre et elle a rapporté le prix des libraires de l’Abitibi-Témiscamingue en poésie.
Ayant quitté le monde de l’enseignement en 2004, elle poursuit son travail artistique en poussant plus loin ses préoccupations formelles et ses questionnements humains.

Association professionnelle

Cercle des conteurs de l'Abitibi-Témiscamingue

La Mosaïque (Association interculturelle et l'accueil des immigrants)

Conseil de la culture de l'Abitibi-Témiscamingue

CAVAAT et Centre d'exposition de Rouyn-Noranda

À venir

Ateliers sur Contes et légendes à la Polyvalente de la forêt, Amos.

Participation à la onzième édition du Festival de Contes et légendes de l'Abitibi-Témiscamingue.

Écriture de contes dans le cadre du projet "Moi, ma mère me racontait" pour lequel j'ai eu une bourse du CALCQ

Dossier de presse
Cet artiste offre les services suivants
  • Prestation ou spectacle
    • Zut! C'était la St-Valentin

      Un spectacle de contes et chansons où il sera question de plaisir, de sexe et d’amour… Vous avez oublié encore une fois d'honorer comme il se doit votre dame? Votre amoureux ne souriait plus et vous ne saviez pas pourquoi? De l'Espagne, son pays d'origine, jusqu'à la Chine mystérieuse, en passant par la Grèce et l’Italie, Marta nous livre de précieux conseils sur l'amour.

      Coût : À discuter

      Durée : 1 h 30

      Besoins techniques : Micro

    • Légendes d'Abitibi

      Contes qui racontent comment on vivait dans le temps de la colonisation, qui parlent de coureurs des bois, des bûcherons et du temps des colons.

      Coût : À discuter

      Durée : 1 h

      Besoins techniques : Micro

    • Moi ma mère me racontait

      Contes pour enfants et adultes inspirés des histoires que les immigrants se sont fait raconter durant leur enfance et qu’ils ont, à leur tour, racontées à leurs enfants. Les histoires transcrites peuvent donc avoir une double orientation : contes d’autres pays, mais transmis oralement, et récits de vie.

      Coût : À discuter

      Durée : 1 h à 1h30

      Besoins techniques : Micro

    • Quatre contes noirs

      Quatre contes recueillis auprès des immigrants noirs de l’Abitibi-Témiscamingue dans le cadre de mon projet : Moi, ma mère me racontait. Un conte congolais, un conte camerounais, un conte sénégalais et un conte haïtien.

      Coût : À discuter

      Durée : 1 h 15

      Besoins techniques : Micro

  • Ateliers
    • Stimuler l'imagination

      Cet atelier s'adresse aux élèves en Arts plastique (secondaire 3, 4, 5) . Après une prestation, où l'artiste conte un conte sur le thème fixé par le professeur, les élèves sont appelés à reproduire soit par la peinture, soit par la sculpture un aspect du conte qui les a interpellé: un personnage, un décor. L'artiste répondra aux différentes questions des élèves et l'enseignant les accompagnera dans leur processus de création. Quand les élèves exposeront leurs oeuvres, l'artiste sera présent pour donner son avis. Cette activité vise à développer la visualisation, la capacité à reproduire une émotion, un personnage, un décor par l'art visuel, et fait le lien entre les lettres et la peinture. Exemple d'activité Déroulement -Prestation d'un conte par l'artiste à partir d'un thème fixé par l'enseignant -Période de questions pour éclaircir la compréhension des élèves sur l'aspect du conte qu'ils veulent illustrer.

    • Comment rendre vivant un conte par l'expression orale?

      Expliquer par des exemples comment se préparer pour rendre un conte vivant : préparation mentale et préparation physique, comment se faire entendre, comment se faire comprendre, comment briser le rythme pour rompre la monotonie, l'utilisation du corps et de l'espace, la gestuelle et mettre toutes ces techniques au service du conte. Exercices qui aident à mémoriser des contes sans les apprendre par coeur et faire en sorte que l'expression orale soit vivante (films intérieurs, trame sèche, bandes dessinées).

      Nombre maximum de participants : 30

      Durée : 1 h 15

    • Comment écrire une légende?

      Illustrer à l'aide d'exemples la différence entre le conte et la légende. À partir d'un exemple personnel, montrer comment on créé des personnages crédibles, des situations vivantes et des montées dramatiques.

      Nombre maximum de participants : 30

      Durée : 1 h 15

    • Moi, ma mère me racontait

      Suite à la lecture de contes tirés du livre « Moi, ma mère me racontait » et de questions posées aux élèves sur ce qu’ils connaissent de la réalité des Immigrants, une discussion s’engage avec l’artiste. Dans le but de sensibiliser l’élève aux différences culturelles et aux valeurs communes entre Autochtones et Immigrants, l’atelier propose une démarche qui leur permettra de jeter un éclairage nouveau sur le monde de l’immigration.

      Coût : 325$ par jour

      Photos

  • Animation

Aucun résultat

  • Conte présenté au 5e Festival de contes et légendes d'A-T (2008)

    © Festival de contes et légendes d'A-T

  • Le jeune homme et la mort (2014)

    © La Fabrique culturelle

  • Conte présenté à Madrid (Fondation El Olivar)

  • Conte présenté à Madrid (Fondation El Olivar)

  • Conte présenté à Madrid (Fondation El Olivar)


Prenez note que nous ne sommes pas responsable du contenu des fiches d'artistes ou d’organismes. Que ce soit pour la validité de leur statut d'artiste, leur curriculum vitae, leurs images ou pour l'orthographe, ce sont eux qui sont responsables d'offrir des informations justes et correctes ainsi qu'un contenu soigné.

Modifier cette fiche Retour

Ma sélection

Aucune sélection pour le moment

Compléter ma demande

Nous joindre

150, Avenue du Lac
Rouyn-Noranda (Québec)
J9X 4N5

Téléphone : 819.764.9511
Sans frais : 1.877.764.9511
Télécopieur : 819.764.6375
info@ccat.qc.ca